La fin du Post : Partir de rien pour arriver nulle part

C’est mon dernier coup de gueule.

Alors, voilà, c’est mon tour de faire ce post d’adieu et d’hommage au Post.fr. Petit à petit, tout le monde a publié son petit billet, que ce soit l’hommage émouvant à la communauté, la rétrospective, le témoignage personnel….

C’est à moi de passer sous la lumière. Après tout, ultime hommage, ma Chronique du Mercredi sera resté en Une pendant 5 jours consécutifs, « dans le bandeau du haut. »

A une époque, je m’en serais bien vanté et ça m’aurait apporté une immense fierté, moi, modeste petit posteur qui s’était inscrit en 2008 afin de répondre aux chroniques de Guy Birenbaum, et qui s’était dit en janvier 2009 qu’il écrirait bien une série d’articles sur son envie de gueuler contre Sarkozy et de voir les gens bouger. Je m’étais fixé 4 à 5 articles pas plus….. j’en ferai plus de 400. Et sur ces 410 articles, 102 auront eu l’honneur d’être à la Une : Un quart de ce que j’ai écris fut jugé assez bon pour recevoir les éloges de la rédaction.

Bref, je suis parti de rien pour arriver… à rien.

Image hébergée par servimg.com

Car, oui, c’est la nouvelle abassourdissante que j’ai reçu comme un coup de poing vendredi après midi : le site ne sera pas archivé !

 

Le Post.fr va disparaitre. Il ne sera plus disponible, plus archivable, plus référençable. Petit à petit, il s’effacera de la mémoire de Google comme un texte au crayon de bois que l’on aurait gommé à la force du poignet. Il sera atomisé, détruit, réduit en poussière de pixels, en confettis d’octets et en bouillie de bits. Il rejoindra Lycos, Caramail, 20six.fr, spray et respublica dans le grand cimetière des plateformes tellement mortes que même les marabouts refusent d’entrer en contact avec elles

Alors, ça me rend triste pour les articles que l’on ne lira plus, pour tout ce travail fourni pendant 4 ans par la rédaction du Post.fr. Pour tous ceux qui sont en retard et ne comprendrons pas le système du back-up. Pour tous ceux qui n’auront pas le courage de remettre leurs archives en ligne. Pour ceux qui, comme Calvero, au moment où j’écris ces lignes, n’arrivent pas à mettre la main sur leur back-up.

Ca me rend à moitié triste pour les réactions qui vont disparaitres et qui ne sont même plus dans le back-up qui est fourni. Je dis bien « à moitié » triste, car c’est vrai que s’il y avait des remarques sympathiques, des tendresses, j’ai le souvenir de pas mal de réactions vachardes, horribles, provocatrices et paranoïaques. (Je me suis fait spammer dans les commentaires pendant plus de trois mois par un fan de Jean Marie Bigard.)

Image hébergée par servimg.com
Le commentaire le plus ancien que je puisse avoir… et je ne vois même pas ce que ce monsieur voulait bien dire.

Les gens qui ne postaient pas d’articles mais commentaient seulement seront les premiers à disparaitre de la photo. Ces derniers peuvent toujours me contacter si ils veulent et je sais que je risque fort de les retrouver par la suite commentant mes articles ailleurs.

Je suis surtout triste pour moi. Triste de m’être monté la tête et d’avoir pensé que je pouvais faire quelque chose de mes « qualités rédactionnelles. » Je savais que j’avais une passion pour l’écriture, mais c’est le Post qui a révélé cela, et m’a donné envie de me lancer dans le monde de la rédaction web.

En réalité, je suis plutôt dans le monde merveilleux du chomage : mis à part quelques stages et quelques plans sur la cométe, je n’ai jamais rien trouvé. A vrai dire, même pour être pigiste, les recruteurs cherchent des gens ayant été dans une école de journalisme ou dans la communication. Je n’ai ni l’un ni l’autre et suis trop vieux pour rentrer dans une école (et ne me parlez pas de formations qualifiantes.)

Image hébergée par servimg.com

« Mon premier post « en Une » était un sondage-jeu. »
(La réponse était évidemment Nicolas Sarkozy…)

Ma seule force, ma seule vitrine, c’était mes articles sur le Post : Bien référencés par Google, ayant un nombre de lus totalement dé-li-rant, ils me permettaient d’être visible.

Image hébergée par servimg.com

Tapez le mot « Mad Dog » sur Google, vous tomberez sur ma page en deuxième position.
Alors que j’ai l’un des pseudos les plus « bateau » du net.

Avec la disparition du Post, c’est une partie de ma visibilité qui va disparaitre et elle est essentielle pour tenter de me faire connaitre. A défaut de me faire trouver un boulot, cette visibilité m’aura permis de connaitre les gens de Press Start Button, de me faire citer par Europe 1 et même d’avoir vécu une courte histoire d’amour.

Alors, oui, je vais continuer à poster, au HuffPost ou ailleurs. Je suis même en train de lancer un blog permettrant d’archiver la Chronique Facile du Mercredi : Sur les quelques 130 articles que j’ai dû écrire depuis le début, seul une 30aine est en ligne pour l’instant mais j’ai bon espoir que d’ici quelques semaines, tout soit de nouveau consultable.

Tout en me disant qu’avec la disparition des archives du Post.fr c’est une grande partie de moi qui va être gommé de la toile.

Mad Dog :
zongodog@libertysurf.fr
twitter : @Mad_chien

Publicités
Comments
10 Responses to “La fin du Post : Partir de rien pour arriver nulle part”
  1. Mat31 dit :

    Salut c’est Mat31 ! Comme tous j’ai pu voir ce matin le nouveau site et franchement , çà ne me donne pas du tout envie de m’y inscrire .. La moitié des pseudo sont bidons ainsi que les commentaires .. sans parler de l’interface, de la police, de Dati ..

  2. Bonjour, il manque une zone pour s’abonner à la parution de nouveaux articles…

  3. cockpit dit :

    Au fait, merci pour les liens…
    :-))

  4. sarah dit :

    hello mon Maddou il est actif ce blog??? où postes tu tes chroniques???bizzzouxxx!!!

  5. Salut Chien fou …..j’ai émigré sur Over-Blog ( je me préparais depuis 201O ;o))) et nous nous sommes regroupés une petite trentaine d’ anciens posteurs (et nouveaux venus) dans un groupe, que je tente d’organiser, pour l’instant c’est encore approximatif (je débute)

    http://www.over-blog.com/com-1178349033/Les_exiles_du_Postfr.html

    • Mad Chien dit :

      Je me suis déjà inscrit chez Overblog et dans le collectif des exilés du Post, mais je suis en train de plancher sur un autre site, du coup, je suis assez occupé.

      J’ai aussi reçu des mails de gens aimant faire un site communautaire, il faudrait que vous voyez avec eux.

      A Plus tard

      Mad Dog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Principaux clics

    • Aucun
%d blogueurs aiment cette page :